top of page

Projet de recherche sur le corps

Dernière mise à jour : 13 sept. 2023

Constat

Les images sont partout, celles qui délivrent des représentations. Partout où je me balade, je vois des images de corps au mur, sur les réseaux, à la télé, dans la pub, dans la mode. Des images de corps parfait. Ces représentations ont un impact dans notre vie sociale, je l’observe aussi partout. Dans les rapports les autres, devant un miroir. Pourtant quand j’observe les gens que j’aime, leurs corps, je vois tous ces détails sur les visages aussi.


Genèse du projet

Il y a trois ans, j’étais fraîchement arrivée à Marseille et je me suis lancée dans la pratique photographique professionnelle. J’ai d’abord parcouru la ville et créé des itinéraires, puis j’ai proposé à l’association la Casa Colorada des balades photographiques. C’est avec eux que j’ai envie d’expérimenter la prise de portrait. Lors d’un de leur événement, j’ai réalisé des portraits des membres et adhérents. J’avais préalablement loué une imprimante mobile via RezoProspect. C’est là que je suis entrée pour la première fois en contact avec Heinui qui venait d’ouvrir un nouveau lieu de création et de diffusion pluridisciplinaire : Solarium.. L’expérience concluante, je m’en suis acheté une avec l’idée de proposer dans la rue des portraits minute. En discutant de mon idée avec Heinui, elle m’a proposé de le tenter à Solarium. Je me suis retrouvé dans le lieu à photographier des personnes et à imprimer leur portrait en direct. Heinui est elle-même photographe et elle a installé son studio nomade à Solarium. Avec Heinui, je ne sais plus comment, nous en somme arriver à l’idée que je puisse utiliser le studio. Nous avons procédé à un troc. Au début, je l’ai aidé à rédécorer l’espace, à réfléchir à la mise en valeur des objets, à tenir le bar lors des événements, à l’accueil, billetterie etc. Au fil de mon auto-formation en photographie, je m’intéressais à la découverte de l’usage du studio et comment apprendre à photographier la peau, les peaux. Il y a là un infini de nuances. Cet espace et son studio photo est le lieu où j’ai reçu toutes les personnes qui ont participé au projet.


Parallèlement, avec Katia, une amie artiste, nous avions lancer une autre expérimentation : Katia est féministe engagée, elle a été le propre sujet de son projet autobiographique et photographique. Cette phase de son travail était reliée à une démarche personnelle : se réapproprier son corps. Elle m’a demandé de l’aider à achever cette phase en la photographiant. Elle devenant ainsi le sujet du regard d’une autre photographe. Elle avait besoin que quelqu’un d'autre la regarde. Nous avons fait plusieurs séances.


Enfin à cette période, j’ai participé à la formation de création de podcast féministes engagé contre le patriarcat avec l’association Jouïr Podcast. J’ai par là suite assurer des missions d’accompagnement à la communication en m’engageant dans l’association.









62 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page